Home / Filmographie / Trop Jeune

Trop Jeune

filmtropjeunecoverPremiers pas d'une réalisatrice atypique.

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Un film écrit et réalisé par Géraldine Doignon (CM-2003)
avec Léa Capraro, Philippe Résimont, Cyril Briant

 En musique comme au cinéma, c'est bien connu, un plan peut souvent en cacher un autre. Qui plus est, en Belgique, il y a toujours quelqu'un avec qui vous avez travaillé qui connaît un gars dont la mère est la copine de ce type qui a vaguement entendu parler de vous... Géraldine Doignon avait donc bossé sur le projet des "Cent ans du cinéma belge" et se lançait à la recherche d'une musique pour son film. Au téléphone, elle me dit qu'elle ne sait pas très bien ce qu'elle veut mais qu'elle sait très bien, par contre, ce qu'elle ne veut surtout pas entendre. Et j'étais donc celui qui allait en chier pendant des semaines à transformer ses rêves en musique. Si c'était à refaire... Je déconne.

Géraldine cache bien son jeu. En fait, elle sait parfaitement où elle va. Mais elle veut que ça vienne de vous et là, avec moi, il y a du boulot.
Ce qu'il y a de chouette dans la musique de film, c'est que vous êtes les jambes et le réalisateur fait la tête. Il n'est pas question d'exprimer votre moi profond mais bien d'entrer dans le monde de quelqu'un d'autre et d'essayer de le restituer le plus fidèlement possible. Sans rien casser au passage.
L'univers de TROP JEUNE est à l'image de Géraldine. Tout en délicatesse, en subtilité. Et je la remercie sincèrement ici pour m'avoir donné une terrible leçon de simplicité. Moi qui ai, je le crains, le terrible défaut de toujours en rajouter. J'ai beau le savoir, rien de tel qu'une personne bien intentionnée pour regarder par dessus votre épaule pour vous arrêter au bon moment.
Ce qu'il y a de moins chouette dans la musique de film, c'est de faire partie de la deuxième vague d'assaut. La plupart du temps, quand vous entrez en action, le tournage est terminé depuis des mois. La fête est finie et tout le monde est déjà au lit. A la première du film, on vous regarde un peu comme un étranger. Le dernier venu. Celui qui connaît pas les blagues. Je n'ai donc pas eu la chance de rencontrer certains mais je les salue quand même parce qu'ils ont fait du beau boulot. Voilà, c'est dit, c'est fait.
Un petit coucou aussi à ma filleule, Alice, dont c'était la première session d'enregistrement à la clarinette et qui a très bien assuré. Gregg à la basse, par contre, n'a pas besoin de félicitations puisqu'il est tombé dans la marmite quand il était tout petit.
Je garde aussi un souvenir très ému du mixage de ce film, au studio L'EQUIPE. Sans le savoir, Thomas Gauder, l'ingénieur du son, a su trouver les mots pour me botter les fesses comme il faut et me lancer dans la production du dernier album. Il était pas obligé de le faire. Il l'a fait. C'est cool. J'ai appris qu'il a bossé depuis au mix du film de Tom Barman (DEUS). Comme quoi, il doit avoir le truc avec les chanteurs.

Johanne a 21 ans. Elle vit avec son père Michel dans un grand appartement. Sans présence maternelle, ils forment un couple qui partage le même quotidien. Michel est professeur à l’université, Johanne travaille dans une boulangerie avec Boris, un jeune homme qui vient d’être embauché. Depuis quelques semaines, Michel vit une passion pour Nadia, une de ses étudiantes. Nadia a 22 ans. L’âge de Johanne. Michel se retrouve alors confronté au jugement et au mépris de sa fille ; Johanne au désir que son père peut éprouver pour une fille de son âge. Perturbée par cette situation ambiguë, Johanne fait croire à Boris que son père est son amant…

"Un couple fait l'amour avec beaucoup de sensualité. Il n'y a pas de visage, pas de bruit presque, pas de parole. Les seins semblent jeunes, délicats, ils n'ont visiblement pas connu la maternité. On découvre alors une jeune femme, Johanne, qui vit avec un type plutôt bien de sa personne et certainement du double de son âge. Ils discutent, les regards sont appuyés. Ambiguïté.
Un jour, non sans une certaine appréhension, cet homme lui avoue avoir une relation avec Nadia, une autre jeune femme du même âge qu'elle. Cela dure depuis quelques semaines. Johanne ne comprend pas, n'accepte pas. Désir de vengeance.
Dans la boulangerie où travaille Johanne, il y a un jeune gars du même âge qu'elle, Boris. A lui, elle se confie, dit tout ou presque... Il deviendra son bouc émissaire.
Mais finalement qui est donc l'homme du début ?" (Thierry Zamparutti)

 

 

 

perso menus bio contact

philaiePhilmarie (musicien, réalisateur artistique) Bienvenue sur mon site !

fichier-pdf-download

 

Les origines

Né à Bruxelles en 1970, d'origine basque, Philmarie intègre la chorale du collège St Pierre à l'âge de six ans pour de nombreux concerts en Europe et en Amérique du Nord.

L'évasion

Après quatre ans passés dans les chœurs de l'Opéra National de la Monnaie, fasciné par la noirceur de Wozzeck et la new-wave de Simple Minds, il tourne le dos au classique et entame sa conversion au rock.

Les médailles

A 25 ans, il remporte simultanément le premier prix de la Biennale de la chanson française et le prix Sabam du Verdur Rock Festival. A ce jour, Philmarie à enregistré 4 albums.

Aujourd'hui

Depuis 2005, Philmarie a créé le studio La Rivière où il poursuit ses activités comme réalisateur artistique pour de nombreux projets ainsi qu'en création publicitaire et musiques de films.

 Pour me contacter, n'hésitez pas à m'envoyer un mail à philmarie@gmail.com. Je ne dois pas être très loin !

Management : Olivier Mees - Assistante : Delphine Romanus - tel:+32(2).289.10.60 (info@omnivore.be)